La fontaine

Avant, je faisais ma maligne. L’adaptation à la crèche s’était super bien passée, j’étais contente d’avoir du temps pour moi et de savoir bibou entouré de petits copains à la crèche. Je pouvais le regarder de temps en temps via la webcam, histoire d’avoir ma petite dose. J’étais contente de ne pas vivre qu’à travers lui, de trouver un job, de rencontrer de nouvelles personnes. D’ailleurs j’étais fière de moi, je trouvais que je gérais quand même vachement bien le truc (wonder woman). Mais ça, c’était avant (oui, comme dans la pub).

Maintenant? Wonder woman s’est faite la malle. A sa place, y a ça:

tumblr_nv166drA3A1tdwl7mo1_540

Ce vendredi, je me suis rendue compte que c’était le dernier vendredi où je l’aurai avec moi – le vendredi bibou ne va pas à la crèche. Il était temps que je m’en rende compte, me diriez-vous, je commence mon travail lundi.

Mais voilà, j’avais le coeur lourd toute la journée, je ne l’ai pas décollé d’une semelle. Je m’étonne qu’il ne se soit pas noyé sous ma bave de bisous. Limite je ne voulais pas le coucher pour sa sieste… Et vlà t’y pas que je me retrouve avec les yeux qui piquent fort dans les rayons de la pharmacie. Et à me mettre à chialer de tout mon coeur depuis que je suis rentrée – avec Sieur Biquet qui sort son explication préférée “C’est les hormones”. Je ne m’arrête plus. Je suis dans le même état qu’après une rupture (kleenex sponsor, envie d’écouter des musiques tristes, etc…).

Plus d’un an que nous étions fusionnels. Bien sûr avec lui dans mon ventre depuis juin, mais surtout depuis que je ne m’occupe plus que de lui, depuis mon arrêt professionnel de juillet. 14 mois, à ne l’avoir lâché que 5 jours au final. 5 jours à avoir fait autre chose que m’occuper uniquement de lui.

Je suis triste de me dire que je n’aurai plus nos matins douceurs. Avant, je le prenais totalement en charge pendant la préparation de Sieur Biquet, le premier câlin du matin, je le changeais, lui préparais ses petites affaires, lui donnais le bibi puis le confiais à son papa pour l’emmener à la crèche. L’avoir le vendredi était un vrai bonheur. Les journées, je lui préparais des petites purées maison, que je congelais.

Maintenant le matin, je n’aurai plus trop le temps, vu que je commence bien plus tôt que Sieur Biquet. J’aurai peut-être le temps pour le câlin, pour l’habiller, mais plus autant qu’avant. Heureusement le soir, je finis plus tôt, mais je devrais attendre le retour de Sieur Biquet pour retrouver mon fils (notez que le retour du mari, on s’en tamponne le coquillart… je rigole 😉 ). Et je n’aurai plus que 2 jours avec lui (qu’il faudra en plus partager avec Sieur Biquet! L’arnaque!).

Alors je sais au fond de moi, les changements seront moindres. Je suis déjà habituée à ne pas l’avoir la journée (m’enfin même si j’étais scotchée à la caméra, chose que je ne pourrais plus beaucoup faire – 10 pauses wc dans la journée!). Il faut bien que je contribue à participer aux dépenses du foyer. Je n’ai même pas l’excuse de la France, mon salaire sera bien supérieur à ce que nous coûte la crèche… Je vais rencontrer de nouvelles personnes, mettre une ligne sur mon CV. Et l’avoir déjà eu exclusivement pendant 6 mois 1/2, c’est déjà super (sachant qu’en France c’est 3 mois). Puis mère au foyer d’un seul enfant, je ne m’y voyais pas.

Mais voilà, on l’a tellement voulu et attendu ce petit. Il est tellement facile (je dis pas ça parce que c’est le mien, mais il pleure rarement. Il n’a même pas pleuré pour ses 2 dents de sorties, pendant sa gastro). Et puis, je sais mieux que personne m’occuper de lui, forcément. Quand je le vois se frotter les yeux à la crèche, j’ai envie de les appeler pour leur dire de le coucher. Je sais ce qui le fait rire. A quelle température lui donner ses petites purées (température ambiante et il les refusera).

Je confiais à Sieur Biquet il y a quelques heures, que lorsqu’on s’attaquera à un deuxième (pas tout de suite, on va laisser passer 1 ou 2 ans), qu’on ait suffisamment économiser pour que j’arrête mon activité professionnelle. Que la PMA + le travail c’était pas facile. Mais que PMA + travail + avoir du temps/l’énergie pour profiter de son premier enfant, c’était pas possible selon moi (certaines y arrivent, et chapeau pour elles!).

Voilà, j’ai même pas commencé que je songe déjà à quand je pourrais m’arrêter. ça part bien cette histoire-là.

On va trouver notre rythme, c’est sûr. On va avoir la chance de ne pas rentrer à 20h, comme pour une journée parisienne. Mais voilà, j’ai eu très très envie d’annuler mon contrat, pour pouvoir continuer à câliner à volonté… Bref, le coeur entend la raison mais ne l’écoute pas vraiment ce soir…

P.S: aujourd’hui mon amour m’a offert un très beau cadeau: il s’est tenu assis tout seul pour la première fois ❤ Prions pour que son premier pas se fasse un jour de weekend!

Advertisements

17 thoughts on “La fontaine

  1. Je trouve cet article débordant d’amour pour ton fils! Je comprends que ce ne soit pas si facile de le laisser…

    J’espère que tu pourras rapidement t’épanouir dans ton boulot pour que ça compense un peu.

    Pleins de gros bisous.

    Liked by 1 person

  2. Et oui… La séparation n’est pas une chose facile. Le gros gros avantage est que le boulot te permettra d’avoir une vie sociale plus fournie dans un pays où vous venez de débarquer 🙂 et d’avoir de vraies discussion avec de vrais gens. Fini les gouzi gouzi 😁

    Liked by 2 people

  3. J’imagine que cette transition à faire doit être difficile en effet…
    J’espère que tu réussiras à trouver rapidement l’épanouissement nécessaire dans ton boulot et l’équilibre avec ton bébé. Bon courage pour la reprise lundi

    Liked by 1 person

  4. Cette séparation a été un véritable déchirement pour moi. Je ne m’y attendais pas du tout, moi qui avais tant «donné» pour ma carrière. Je décomptais les semaines puis jours de mon congé mat et plus on se rapprochait de la date fatidique plus je redoutais (à coup de larmes, de câlins à ma puce que je ne pouvais pas lâcher). La séparation fut difficile mais j’ai heureusement vite retrouvé mon équilibre. J’avais quelques petits trucs: l’habiller le matin, prendre des photos pour survivre à la journée sans elle, lui donner le bain à son retour, profiter un maximum de tous ces moments avec elle.
    Courage ma belle. Je te souhaite de trouver aussi du bonheur au travail, de chouettes collègues et de devenir bien vite une working mum épanouie ❤

    Liked by 2 people

  5. Ooohhh comme je te comprends. La bonne nouvelle c est que tu as trouvé un taff: bravo! Tu m’en dis plus par mail? Ce que tu dis sur le traitement 2 a été le cas pour moi. J’ai pris le congé parental a ce moment la, j ‘avais une place en crèche et pourtant souvent j’ai eu du mal à profiter de ma fille avec la fatigue des traitements. C’est pas facile. Je pense tout fort a toi pour la reprise, ça va le faire j’en suis sûre. Bisous

    Liked by 1 person

  6. j’en ai les larmes aux yeux..nous sommes dans la meme phase je viens de reprendre le boulot. La journee est bien occupée heureusement car elle me manque tant. profite des moments avec ton loulou tu verra ce sera une adaptation mais il sera bien avec d’autres enfants. J’ai aussi peur de louper plein de choses mais c’est ça avoir des enfants: les laisser grandir et s’épanouir (meme si c’est duuur surtout si vite et apres la pma)
    bonne rentree dame lapine 😉
    courage!!!! et bisous a vous trois

    Liked by 1 person

  7. Ton article m’a mis les larmes aux yeux 😔 je comprends tellement ton état. Je reprends le travail dans un mois et j’ai l’impression que c’est demain.
    Tu as raison de garder des petits rituels le matin.
    Bon courage pour la reprise et le nouveau boulot !

    Liked by 1 person

  8. Comme je te comprends, la reprise (dans un mois) me fait déjà peur, même si je commence à avoir envie de sortir de temps en temps. Plein de courage pour ton nouveau boulot et pour cette nouvelle organisation, ça va le faire tu verras. Bisous!!!

    Like

  9. Merci de suivre mon blog ! J’espère que la reprise du travail s’est bien passée … C’est sûr qu’on est toujours tiraillée entre reprendre une “activité d’adultes”, et profiter d’eux le plus possible … Courage Dame Lapin !

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s