La rebelle du terrier

Le jour où 2 situations m’ont faites m’insurger au travail. Pour la première, j’ai osé parler. Pour la 2eme, les propos m’ayant blessé et jugeant les personnes étroites d’esprit pour avoir ce genre de commentaire á côté de moi, j’ai préféré ne rien dire.

Ma collègue avec laquelle je travaille, n’a pas d’enfant. Je n’ai pas demandé’ pourquoi, cela ne me regarde pas, si elle veut me le dire un jour, elle me le dira. On parlait de congés, ayant toutes les 2 la fin de nos périodes d’essai. Et elle me dit “moi, ça me dérange pas, j’ai pas d’enfant”. Et là, je me suis souvenue toutes les fois où mes anciennes collègues avaient des privilèges car elles ont eu la chance d’enfanter – choisir ses congés en premier (“la nounou”), prendre les congés de Noël pendant que les sans-enfant sont de permanence, prendre les congés scolaires, etc… 

Là, j’ai regardé ma collègue et lui ai dit “non, ce n’est pas parce que tu n’as pas d’enfant que tu dois dire cela. Ce n’est pas parce que j’ai eu la chance d’être maman que je dois passer en priorité ou que tu doives mettre tes désirs après les miens.”

Alors entendons-nous bien, effectivement il y a des situations où, quand la nounou est en congés ben c’est délicat. Mais je ne vois pas pourquoi on devrait pénaliser ceux qui n’ont pas d’enfant.

Alors voilà, les congés, on en parle entre nous, et on s’arrange. Ce n’est pas parce qu’elle est sans enfant que c’est à elle de s’adapter.

Deuxième situation, je suis sur le petit oiseau bleu quand 2 voisines parlent des expatriés. Qu’il faut etre un peu fou pour tout délaisser derrière soi. En parlant en mode commère “et te rends tu compte, laisser sa famille, ses amis, s’adapter à un nouveau pays, culture. La météo. Déjà que moi j’ai du mal à vivre á 10 min de ma mère.”

Bon alors vous êtes gentilles, mais l’expatriation n’est pas un bagne non plus. Et puis si à 50 ans t’arrive pas à te détacher de ta mère, sérieusement… Mais sur le ton sérieux, parler comme ça à côté d’une expat, c’est pas très très fin. Oui, y a des moments difficiles, où on se seeeeeent horriblement seul, mais c’était notre volonté, et il faut voir le positif.

Donc au lieu de ça, mesdames, dites plutôt qu’effectivement vous ne savez pas si vous auriez pu, mais ne nous plaignez pas.

Bon maintenant il faut que je trouve un gus de France encore debout pour discuter car mes amis et ma famille me manquent…..

Advertisements

4 thoughts on “La rebelle du terrier

  1. Ta réaction pour les congés est très belle, bravo !
    Pour l expatriation les gens qui disent ça sont étroits d’esprit et n’ont rien compris à rien. Les expats sont des gens ouverts sur le monde qui s’enrichissent énormément en vivant une super aventure !! J’ai aucun regret de ce que j’ai vécu sinon celui que ce soit fini…

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s