La PMA et la religion

Je vous vois venir, entre celles qui vont éviter cet article et les autres, curieuses. Mais que voulez vous, j’ai bu une bière, je me sens pousser des ailes. Après, je parlerai d’argent et de politique. Ou pas.

En PMA, et après, j’ai souvent culpabilisé vis à vis de la religion et de notre parcours. Je n’accuse pas du tout la religion de m’avoir poussé à l’auto-culpabilité non, je suis bien assez forte pour le faire seule. Mais autour de moi, c’est bien simple, je ne connais qu’une personne ultra-croyante/pratiquante qui ait des soucis et passe par la pma (une blogueuse américaine). Toutes les autres, sont des c1. Même celles qui fumaient, buvaient beaucoup, etc.

Alors je me suis dis “si je touchée par l’infertilité, c’est peut être parce que je n’ai pas été assez à la messe.” Ouai je sais, c’est con. Mais je me le suis dit. Ou que j’avais dû faire quelque chose de mal dans une autre vie (j’aime le principe de réincarnation, j’ai ma propre religion). Ou alors que c’était parce que j’étais trop méchante et envieuse des c1. Oui, mon cerveau est tordu.

Mon rapport à la religion est compliqué. J’ai été élevée dans une famille non pratiquante, pas vraiment croyante. J’ai été dans des écoles pratiquantes, où nous avions catéchisme et messes le samedi. Jusqu’au collège pas de souci, mais comme dans d’autres circonstances, il suffit de tomber sur de mauvaises personnes pour dégoûter de quelque chose. Les religieux de mon collège n’étaient pas du tout pédagogue. Un prêtre aigri et acariâtre, des sœurs qui enseignaient sans rien nous expliquer (“mais une parabole, c’est quoi?”). Bref, je le suis détournée, et après avoir eu 3 décès en 3 ans, dont 2 traumatisants, j’ai décidé que Dieu n’était vraiment pas juste, et donc qu’il n’existait pas. Point. J’étais en colère, et n’avait rien retiré de ces années de bourrage de crâne.

Jusqu’à mon mariage. Je voulais me marier dans une égalise, au damn d’amis pratiquants qui ne comprenaient pas, parce que je n’allais pas à la messe. Mais pour moi, pratiquer n’était pas d’aller 1h à l’église puis de se bourrer la gueule avec les copains. Pour moi, c’étaient de petits actes quotidiens, de petits gestes. Et j’aimais les églises, ce lieu de calme, où je pouvais me recueillir sur les proches disparus (on vire dans le glauque là non?).

Pour notre mariage, mon mari venant de une famille plus pratiquante, je commençais à grincer les dents au sujet de la préparation au mariage. Puis j’ai rencontré 2 prêtres: celui qui allait nous marier – un très vieux monsieur dans un bled du sud -, et celui qui allait nous préparer, plus jeune et parisien. Et là, ils m’ont réconcilié. J’ai trouvé des gens ouverts, vivant avec leur temps, sachant adapter leur discours et cherchant à réunir. 

Je sais que la religion catholique n’est pas pro-pma. Mais cela ne veut pas dire qu’on sera renié. Ni qu’on ne pourra pas trouver un confident qui ne juge pas (“au bucheeeeeer!!!!”). 

J’ai donc arrêté de culpabiliser, même si j’envie mes c1 catho qui pondent comme des poules. Je fais à ma mesure, je reste avec mes superstitions (pas de vernis rouge pour le transfert, couleur du sang!), je m’aide de citations quand le moral n’est pas au rdv, j’allume un cierge dans chaque église visitée, et surtout j’espère que les pmettes pratiquantes auront la chance de trouver une oreille bienveillante. 

Et parce qu’aussi, j’aimerai remercier cette p*tain de chance qui m’a faite montrer dans le train.

Advertisements

18 thoughts on “La PMA et la religion

  1. Je partage beaucoup de choses de ton article. J’ai cru pendant très longtemps que mon endometriose etait une punition, il a fallu que je travaille sur moi pour comprendre que non Ca m’était tombé dessus par hasard. J ai longtemps incriminé mon éducation chrétienne de me faire culpabiliser pour la moindre chose et pareil je me suis aperçue que ce n’était pas la religion mais mon mode de fonctionnement (que j ai encore bcp de mal à changer…mais j’y travaille). Je suis croyante (le paradis toussa) pas vraiment pratiquante, ma preparation au mariage m’a réconcilié avec la religion car je suis tombée sur un diacre et un jeune prêtre topissime (en + enfant hors mariage je partais mal mais au contraire ils n’ont porté aucun jugement et ont accueilli cette nouvelle avec beaucoup de positif). La croyance est quelque chose de très personnel et d intime et jamais je n’essayerai de convaincre qui que Ca soit qu’il faut croire ou ne pas croire. Chacun fait comme bon lui semble 👍

    Liked by 1 person

  2. J’ai des amis très pratiquants qui sont pas passés par la PMA. Je leur ai posé la question de savoir comment ils avaient concilié ça avec leur foi. Ils m’ont dit en avoir parlé à leur curé qui était à priori très humain. Il a su faire ressortir le plus important: ça reste en priorité des enfants de l’amour avant tout. En revanche il leur a demandé de ne pas laisser détruire des embryons surnuméraires. Peut être est ce à cause de cela que le sujet me travaille beaucoup…..

    Liked by 2 people

  3. Je ne suis pas croyante (enfin si mais pas forcément en une religion), même si j’ai reçu une éducation catholique. Et je partage l’avis de MademoiselleK: je crois que dans le fond, avant la religion ou qui que ce soit, c’est bien nous qui nous infligeons cette culpabilité. On oublie souvent d’être bienveillant avec nous-mêmes. Finalement, je me dis parfois que nous sommes nos pires bourreaux, avant d’être des victimes…

    Liked by 1 person

  4. Oh quel sacré (;-) post ! J’aime beaucoup cette notion “on se culpabilise tout seul”, on a pas besoin de nous y aider… Pour ma part, je connais un couple, qui ne passe pas par la PMA par choix et conviction (7 ans d’attente déjà…), et qui reste très ouvert au fait que j’y suis passé, et d’autres de leurs amis aussi. Du moment que l’on est bien avec ses décisions, et sa (ses) foi, et que l’on imagine qu’un autre ait pu prendre un autre chemin, tout va bien ! Ici, c’est la foi qui m’a aidé à tenir en PMA… Des bises et on attend l’article qui suit (boit une bière et zou à l’écrit !)

    Liked by 1 person

  5. Qu’est ce que je me retrouve dans ton article… je suis croyante et pratiquante (à ma manière ^^)… J’ai surtout besoin d’être avec des gens compréhensifs et ouverts et j’ai eu la chance d’en rencontrer ! Ce sont eux qui m’ont amené à croire… un prêtre génialissime et hyper ouvert qui me disait que je pouvais engueuler Dieu quand ça n’allait pas, que Dieu était partout, sur le chemin de l’école, dans ma chambre, au parc… Bref pas obligé d’aller à la messe pour être avec Dieu ! Ça m’a porté et ça me porte encore ! Durant notre parcours, ça a été pour moi un exutoire… tantôt à prier pour que ça marche, tantôt en colère, tantôt suppliante… bref je suis passée par tout les états !
    Par rapport à la PMA, je n’ai pas eu d’expérience négative… je crois que j’aurais eu du mal !

    Liked by 1 person

  6. putain, manquerait plus que tu sois infertile parce que t’es pas allee a la messe… si tu te places d’un point de vue chretien, c’est pas hyper coherant de toute facon, puisqu’ils ont tout interet a ce que tu fasses des enfants, mais qu’ils sont un peu contre la PMA quand meme… moi je pense qu’une punition divine, c’est plus de l’ordre des hemorroides pendant la grossesse…

    Liked by 1 person

  7. Mon mari et moi sommes tous deux croyants, et bien sûr que l’idée de “punition de Dieu” est passée dans nos têtes, parce que malheureusement certaines personnes peu équilibrées nous font croire que Dieu est un être méchant qui bouzille nos vies dès qu’on ne va pas dans son sens, alors que dans les écrits il est présenté comme un Dieu d’amour. Avec le temps nous avons simplement compris que Dieu nous avait réservé un autre chemin pour atteindre notre enfant, nous avons accepté que la vie ne soit pas toute rose et nous avons continué de nous battre en ayant cette conviction que nous avions raison de le faire.
    Etre passés par le don n’a rien changé pour nous, c’était cette petite fille qui allait faire notre bonheur et pas un autre enfant, pas même un enfant venant de nos deux gamètes.
    Et petite anecdote : notre pasteur a fait plus de 10 ans de pma avec sa femme. A ce jour, ils doivent passer par le don d’ovocytes pour espérer avoir un petit bout.
    Je crois qu’il y a beaucoup plus de gens ouverts et vivant avec leur temps que de gens très étroits d’esprits et / ou imposant leurs convictions, et heureusement !

    Le plus important n’est pas la façon dont nous avons nos enfants, mais avec quel amour nous nous sommes battus pour l’avoir 🙂 et je crois que quand il est question d’amour sincère et équilibré, Dieu est loin d’être contre ça !

    Liked by 2 people

  8. Ma famille est très croyante et pratiquante mais très ouverte. Les cathos anti pma je les ai rencontrés et les rencontre sur mon lieu de travail. Je me dis face à ces derniers que c’est leur bétise humaine qui parle. pas Dieu

    Liked by 1 person

  9. Comme je l’écrivais à Pimprenelle 82, ma soeur me parlait d’un prêtre ayant refusé de baptiser un bébé car issu de fiv…hum…j’ai accouché dans une maternité catholique (pas le choix, la seule avec un service néonatalogie dans ma campagne), j’étais sur la défensive vu mon parcours (fiv imsi) et leurs réactions en parlant de l’amniocentèse (on m’a parlé associations de parents de trisomiques…et moi, je parlais d’éventuel img…). Bon en même temps, je savais que je poussais la porte d’un établissement catholique. Et bien, ma plus jolie rencontre (1 mois d’hospitalisation) a été une soeur 😉

    Liked by 1 person

  10. Ça oui, mon mari est athe, il est né dans cette même clinique et garde un excellent souvenir des soeurs qu’Il voyait de temps en temps (rencontres, goûters …). Et les patientes aussi ☺. Depuis, il y a moins de soeurs et c’est nettement moins bien …

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s