La nostalgie

“Tu verras, ça passe trop vite” – la phrase entendue et répétée des milliers de fois par nos mères, nos amies, des inconnues… La phrase qui a pu m’énerver, quand entendue pour la 10ème fois dans la journée. La phrase que je me retrouve à répéter.

Dans les débuts de vie de mini-lapinou, je n’étais franchement pas à l’aise. Je m’étais imaginée comment je serai à son arrivée pendant des années et ce ne fût pas ça. Baby blues, peur de mal faire, de ne pas savoir, de le heurter sans faire exprès…

Puis au fur et à mesure des mois, j’ai gagné en assurance. Il était moins “fragile”: plus le cordon, puis savoir tenir sa tête, commencer à s’exprimer par des sourires, etc.

J’adore voir mon petit bébé évoluer, grandir et l’accompagner. C’est une grande étape à la fois pour moi, et pour moi qui suis fière comme un paon à chaque fois.

Il n’a jamais été très câlin, à se débattre dans le lit car c’est plus fun de l’explorer que de rester allongé contre maman. Heureusement je me rattrape depuis qu’il fait des bisous et que chaque soir, il se jette littéralement des bras de son père pour venir dans les miens au retour de la garderie.

La prochaine grande étape: la marche. Il ose des petits pas quand on lui tient les mains, mais pas encore seul. Il s’élance entre 2 meubles. Après avoir repoussé l’inévitable, nous lui avons acheté ses premières chaussures de marche.

J’ai hâte de le voir s’élancer, marcher avec ses fesses de bébé à couche, venir vers nous. Mais en même temps, ça sera la fin de quelque chose. Mon bébé grandit.

Je me dis alors que bordel, ça passe trop vite comparativement aux années d’attente, qui elles semblent bien longues. Et je suis nostalgique.

Nostalgique des moments où tout petit il s’endormait en porte bébé contre ma poitrine. Nostalgique des moments où j’étais à la maison à m’occuper de lui.

Je m’accroche à l’idée que j’espère connaître ça une seconde fois. Mais j’ai quand même la sensation de ne pas avoir assez profité…

 

Advertisements

4 thoughts on “La nostalgie

  1. Cette phrase aussi m’énervait beaucoup, surtout quand j’avais d’énormes valises sous les yeux, que je me sentais toute moche et toute grosse et que je n’aspirais qu’à une chose : dormir… Et pourtant, cette phrase est vraie ! Je comprends que tu sois déjà nostalgique mais en même temps tu vas adorer avoir un bébé qui marche, car il restera quand même un bébé pour un petit peu de temps encore !

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s