Les annonces et moi

L’avantage de se marier jeunes, avant nos amis, c’est que normalement, on n’a pas trop d’annonces de grossesse avant un bout de temps. Sauf quand, comme nous, ça prend 3 ans pour procréer.

Alors au début, il n’y avait rien de pire qu’une annonce de grossesse. Je crois qu’il n’y a qu’une personne qui a su bien s’y prendre et ne pas me laisser en larmes, et en me demandant “pourquoi pas moooaaaaaaa??????”.

Une fois devenue maman, vous me direz, on s’en fiche un peu non? Je suis déjà comblée d’un petit garçon adorable, qui me remplit de bonheur et de fierté (quand même).

Je suis très contente de voir mes amis fonder leur famille. oui oui, pas de pincement au coeur. Bon bien sûr, quand ça arrive comme un cheveu dans la soupe en mode “on pensait pas que ça arriverait si vite”, ou “un essai, une transformation”, bon, ça serre un peu les dents. Surtout quand la personne connait ton historique quoi, on réfléchit un peu avant de parler.

Je suis donc bien contente de vivre enfin les annonces comme un canard vivrait l’eau qui lui tombe sur les plumes – je suis poétique ce soir.

Mais voilà, notre fils a deuzans (et quelques, je suis mauvaise mère, je ne compte pas les mois #optionlittéraireaubac). Etre à 8.000km évite les questions du style “alors, le petit second?” – ben oui, ne restent que les vrais amis qui sont malins et utilisent leur temps de parole pour des trucs importants (genre la rediff de l’amour est dans le pré, qu’est ce que c’est bon!!!).

Donc certains lancent le second. Littéralement, lancer – “tiens, si on en faisait un second” paf! le mois d’après l’affaire est pliée. C’est dommage, il n’y a aucun défi, trop de facilité.

Bon, on est contents quand même hein, d’ailleurs hormis d’un petit miracle (ahahaha), on ne se relance pas en pma maintenant pour une bonne raison. Mais quand même. Tu te dis que ça doit être cool de pouvoir maitriser ça. Comme dirait l’homme “de faire un bébé comme si tu commandais une bière au comptoir”.

Malgré tout, on se sent quand même un peu à part. On fait partie des mamans, on est passée du côté de la barrière. Mais il existe quand même une sous-catégorie de l’autre côté de cette barrière. Oui je suis maman, mais je culpabilise de le dire, je ne sens pas ma famille complète.

Parce que j’ai peur de ne pas revivre une autre grossesse, et de ne pas avoir assez savouré la première. De ne pas avoir assez profité de mon fils. Je me sens ridicule à conserver ses habits, “pour le second”.

Alors oui, encaisser les annonces est devenu plus facile (entendons nous bien que certaines restent de travers). Le sentiment est différent. On a surtout beaucoup de chance d’avoir été parmi les premiers et de ne pas être inondés de seconde, voire troisième annonce.

Mais le sentiment de “sous-groupe” est toujours présent.

 

 

Advertisements

24 thoughts on “Les annonces et moi

  1. Je n’ai pas compris quand tu dis “Bon, on est contents quand même hein, d’ailleurs hormis d’un petit miracle (ahahaha), on ne se relance pas en pma maintenant pour une bonne raison. ”

    Like

  2. Mes petits sont encore bien petits, ils sont deux et… comme grumpy je le ressens toujours. Et je pense que ça serait encore plus fort si je n’avais pas eu des jumeaux. La douleur est différente de celle de la première et interminable attente, celle qui nous fait tout remettre en question avec des questionnements métaphysiques a tout va. Mais il n’empêche que voilà, la douleur est la, le creux dans le ventre et dans le cœur aussi…. tout est d’autant plus fort que tu es à l’étranger avec l’impossibilité de reprendre une pma la ou tu es! Quitter ce que tu as construit pendant ces années pour reconstruire une famille en France… ça fait beaucoup et encore une fois rien n’est facile (ça serait trop beau hein 😅).
    Je vous souhaite de tout cœur d’être bientôt 4 ❤️😘

    Liked by 2 people

  3. Oh que je te comprends.
    Depuis que mes examens ont confirmé que mon IO avait progressé, BB2 devient petit à petit un rêve quasi inaccessible. Et à nouveau les annonces sont difficiles, surtout celles de petits deuz…
    Je souhaite de tout coeur que tu puisses bientôt agrandir ta petite famille.

    Liked by 1 person

  4. Coucou ! Je l’ai déjà dit à maintes reprises sur la blogo, mais, pour ma part, après un parcours PMA pas si long que ça pour le premier, et une deuxième grossesse naturelle (mais pas du tout en C1, faut pas déconner), certaines annonces piquent toujours un peu, beaucoup …
    Maintenant, ça s’est transformé en “pourquoi c’est si facile pour certains alors qu’encore tant d’autres galèrent ou ont galéré ? pourquoiiii ?” … c’est moins personnel, disons, mais c’est toujours là, sous-jacent …
    Je te souhaite en tout cas un petit miracle ou en tout cas un parcours pas trop difficile pour le petit deuxième s’il faut en passer par là …

    Like

  5. A partir du moment où tu es maman les gens pensent que c’est bon, tu es comme eux. Comme si tout s’effaçait… c’est dur. Surtout quand l’envie d’un deuxième est très présente, comme pour toi. Que dire… que oui j espère un miracle durant cette attente. Je sais que ça va trop t énerver, moi aussi ça me sortait par les cheveux… qu on me dise ça… ms bon en attendant qui sait… et puis ds 1 an si tu peux réattaquer c est super, les enfants pas trop rapprochés c est chouette, tout a des avantages! Je t embrasse bien fort 😘

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s