Po-si-ti-ver!

C’est le grand mot du moment.

J’avais parlé plus tôt de la future conciliation PMA à distance-boulot. Je suis aujourd’hui fixée: je n’aurai pas de choix à faire.

Je serai officiellement “femme au foyer”. J’ai été honnête et je comprend mon employeur: 4 fois 1 mois d’absence, dans mon métier, c’est compliqué. Surtout si c’est pour enchaîner sur un congé maternité, où j’ai avoué avoir été arrêtée au bout de 3 mois pour ma première grossesse (rapport au corps rebelle de la grossesse jusqu’au bout).

Je comprend mais j’ai du mal à accepter qu’encore une fois, l’infertilité oblige á faire un choix, et impacte tellement ma vie. Il est probable que j’aurai dû chercher autre chose dans quelques mois, rapport à une règle de 2 ans maximum etc (je ne vais pas rentrer dans les détails). Mais on aurait pu se battre pour que je reste.

Je vais être triste de quitter cette bonne ambiance, mes collègues et ces chefs vraiment compréhensifs et pas flicages (j’ai connu ceux qui notent les arrivées avec 1 min de retard, les pauses chronométrées imposées etc…). J’avais enfin mes repères, mes habitudes dans ce nouveau pays Et c’etait bien.

Maintenant, il faut positiver. Après tout, c’était la solution de “facilité”:

– je vais pouvoir profiter du troizans pleinement en l’ayant 2j/semaines á la maison

– je serai disponible quand des visiteurs viendront

– pas de stress pour planifier ma PMA

– plus de sensation de courir le soir, faire la cuisine et divertir le petit en temps chrono, j’aurai le temps de cuisiner autre chose que des trucs va-vite

– plus de stress non plus s’il est malade, vu que pas de famille pour dépanner ici

– des mois qui s’annoncent ponctués d’événement avec juillet PMA, août emménagement de notre nouvelle maison, septembre visite de mes parents, octobre halloween, novembre PMA si échec du tec etc…

– ne plus devoir consacrer 3h par week-end pour les courses et le ménage mais pouvoir le faire tranquillement en semaine et profiter des la famille les week-ends (le côté bree qui ressort)

– ne pas penser á ce que je perds…

Il va par contre falloir se faire des plannings: aller chercher de temps en temps le têtard sur l’île afin de me sortir de ma campagne, prévoir au moins 1 activité sur les 2j de garde telle que bibliothèque, sortie dans un parc ou autre, tenter de garder contact avec les 2/3 copines d’ici. Ayant déjà connu 1 mois á la maison ici, j’appréhende un peu, mais je connais + le terrain, j’aurai l’héritier 2 fois/semaine et j’ai un peu plus mes marques.

Ça va le faire, n’est ce pas?

Advertisements

18 thoughts on “Po-si-ti-ver!

  1. mais oui ça à va le faire !
    effectivement ça va être plus facile si tu connais mieux Montréal et si c’est comme à Québec, il y a pleins d’activités pour les petits . pourquoi pas trouver un projet personnel à mener les 3 jours sans ton petit ? apprendre une langue, un art, suivre des moocs.. ou encore faire du bénévolat c’est le genre de projets qui moi m’aiderait à structurer mes semaines. et puis surtout je te souhaite d être vite en congé maternité

    Liked by 1 person

    • C’est dommage car je n’aurai pas le 1 an rémunéré, mais oui vivement! Le bénévolat j’y ai pensé! Et tenter de trouver des courtes missions de quelques semaines/1 mois. Par contre je suis en banlieue, les activités sont plus restreintes. Mais je vais en trouver!

      Like

      • coool ! et si tu tombes enceinte, tu pourrais toujours trouver un petit job après ? j’ai travaillé en salarié que 16 semaines avant j étais travailleur autonome ) et j’ai le congé. enfin tu verras bien, le plus important maintenant c’est votre projet bébé et que tu sois bien pour y arriver .

        Liked by 1 person

      • J’ai été arrêtée à 2 mois pour ma première grossesse donc ça semble compromis, même si chaque grossesse est différente. Ça sera la grossesse en priorité, le tout étant de ne pas déprimer jusqu’à ce qu’elle arrive 😉

        Liked by 1 person

  2. Oh oui, ça va le faire! La situation est différente de celle que tu as connu avant. Prends le temps de prendre soin de toi et de ton petit bonhomme déjà, c’est un cadeau inestimable. Au moins tu n’as pas à regretter, ce n’est pas toi qui fait le choix de partir, d’une certaine façon c’est plus facile (même si j’entends bien que tu aurais aimé que ça se passe différemment).
    Et puis comme dit Madame Chou, si tu as envie d’un peu plus de concret, il y a les MOOC qui peuvent t’aider à avancer vers de nouveaux projets – c’est gratuit, facile d’accès, et ça peut être top. Et si tu peux trouver une activité en dehors pour rencontrer du monde, ce sera peut-être l’occasion de chouettes nouvelles rencontres. Plein de belles choses en perspective!

    Liked by 1 person

  3. Ça va carrément le faire (congé parental ici depuis numéro 2) ne plus courir après le temps et ne plus se prendre la tête avec les imprévus c’est vraiment chouette! Numero1 est gardé 3 jours en creche et numero2 une journée et cette journée est MA pause! (Bénévolat l’après midi et mâtiné pour ce que j’ai envie 😉)
    En tout cas je te souhaite de vite être en congé mater 😉! Des becots!

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s